Centre_d'Art_de_Percé_Silhouette.png
Rocher_Silhouette.gif

CAMPAGNE BÉNÉFICE 2021-2022


LE
CINÉMA
DU

CENTRE D'ART
DES
PERCÉIDES

présenté par          

IMG_0510 (1).png

Crédit photo : Antoine Amnotte-Dupuis

Capture d’écran 2019-12-11 à 10.37.55.pn

LA CAMPAGNE /

OBJECTIF : 100 000$
MISE EN VENTE DE 100 FAUTEUILS DE CINÉMA

Les Percéides – Festival international de cinéma et d’art de Percé entreprend une campagne-bénéfice majeure visant à amasser 100 000 $ par la vente symbolique de fauteuils de cinéma au cours de l'année 2021-2022.

 

L’objectif du projet : Redonner au Centre d’art de Percé sa vocation artistique et multidisciplinaire originale grâce à l’aménagement d’une salle de cinéma moderne ainsi que d’un espace pour des projections, des expositions, des événements et la tenue de l’École de cinéma d’été de Percé.

 

Toutes les contributions à la campagne-bénéfice s’additionneront et se traduiront en l’achat symbolique de fauteuils de cinéma. Chaque catégorie de dons donne droit à des avantages (ex. : visibilité, abonnements, invitations à des événements) et un reçu est remis pour fins d’impôt.

Témoignez concrètement votre soutien à la renaissance du mythique Centre d’art de Percé!

 

Siege cinema.png
Cercle siège.png
ligne rouge 4.png

Crédits photo : William De Merchant (1, 3 et 4), La nomade photographie (2) Antoine Amnotte-Dupuis (5)

ÉVOLUTION DE LA CAMPAGNE /

Siege cinema.png

Objectif : 100 000 $
Un fauteuil : 1 000 $

ligne rouge 1.png

NOTRE PROJET À PERCÉ /

LA RENAISSANCE DU CENTRE D'ART DE PERCÉ
NOUVEAU PÔLE CULTUREL CINÉMATOGRAPHIQUE EN GASPÉSIE

UN PROJET CULTUREL STRUCTURANT

La renaissance du mythique Centre d’art de Percé est un projet culturel structurant pour la diffusion et le développement du cinéma en Gaspésie. Sa réalisation permettra de faire revivre un haut-lieu de la diffusion artistique et de l’enseignement des arts au Québec, mais aussi de mettre en valeur un bâtiment patrimonial classé par le ministère de la Culture du Québec.

 

S’adressant à un public de tous les horizons, le Centre d’art de Percé aura également des retombées socioéconomiques importantes pour Percé et la région, en plus de créer une vitrine originale pour la diffusion du cinéma d’auteur en Gaspésie.

Crédit esquisse : Pierre-André Vézina

HISTOIRE  DU CENTRE D’ART DE PERCÉ ET DE NOTRE PROJET 

Fondé en 1956 par les artistes gaspésiens Suzanne Guité (1927-1981) et Alberto Tommi (1917-1959) dans une vieille grange, le Centre d’art de Percé est un lieu mythique qui a marqué son époque. Il a connu un rayonnement culturel impressionnant partout au Québec jusqu’à sa fermeture dans les années 1980, à la suite du décès de Suzanne Guité. Des artistes importants ont gravité autour de ce foyer artistique multidisciplinaire où se côtoyaient activités de diffusion – expositions de peinture et de sculpture, pièces de théâtre, projections cinématographiques, spectacles de musique – et d’enseignement des arts visuels.

 

Racheté par Les bateliers de Percé en 1990, le bâtiment est l’hôte de plusieurs activités au fil des ans. En 2017, le Festival Les Percéides entame un partenariat avec ses propriétaires. Il y aménage une salle de cinéma temporaire, puis mijote un projet qui permettrait de redonner ses lettres de noblesse à l’institution que fut le Centre d’art de Percé. Ainsi naît, en 2019, le projet de renaissance du Centre d’art en partenariat avec plusieurs partenaires publics.

 

En plus des nombreux partenariats locaux et régionaux qu’il entretient depuis plusieurs années, le Festival Les Percéides s’est constitué un solide réseau national et international formé d’une centaine d’organisations professionnelles du cinéma : distributeurs de films, festivals de cinéma, institutions d’enseignement du 7e art, etc. Il compte sur la mobilisation de ses partenaires et de son réseau professionnel pour contribuer à la campagne-bénéfice, mais aussi sur celle des citoyens et gens d’affaires de Percé et des environs, des cinéphiles et, plus largement, des adeptes d’art.

Crédit photo : Documentaire Histoires Oubliées

radio-canada-logo-png-transparent.gif

AU FIL DU TEMPS /

Cliquez sur les photos pour connaître l'histoire de la vieille grange et du Centre d'art de Percé...

La construction
de la grange

aurait débuté en 1780 pour le compte de la compagnie de pêche Charles Robin.

1780
1952

Suzanne Guité et Alberto Tommi

achètent la grange Robin alors laissée à l'abandon, avec l'intention de la transformer en Centre d'art.

1990

Près d'une décennie après le décès de sa fondatrice, le Centre d'art de Percé est racheté par Les Bateliers de Percé.

Le Centre d'art de Percé connaît ses plus belles années et attire les grands noms de la scène théâtrale et musicale au Québec.

1970

Le Festival

Les Percéides aménage une salle de cinéma temporaire dans l'ancien Centre d'art de Percé.

2017
2018

Célébrations du 10e anniversaire du Festival Les Percéides au Centre d'art de Percé.

Premiers travaux d'aménagement de la salle de cinéma du Centre d'art de Percé et déroulement du 11e Festival Les Percéides. 

2019
PARTICIPEZ À LA CAMPAGNE BÉNÉFICE
DU CENTRE D'ART DES PERCÉIDES



 
Siege cinema.png
Cercle siège.png

QUI NOUS SOMMES /

Le Festival international de cinéma et d’art de Percé – Les Percéides (organisme à but non lucratif) a été créé en 2008 afin d’offrir au public local et régional, en saison estivale, un accès à diverses formes de cinéma d’auteur d’ici et d’ailleurs. De 2008 à 2012, le festival s’est tenu dans l’ancien Centre d’interprétation de la faune (SÉPAQ) situé sur la route d’Irlande à Percé.

En 2015, le festival s’est associé à la Vieille Usine de L’Anse-à-Beaufils afin d’assurer un développement structurant de son public et des activités d’éducation cinématographique dans la communauté.

Plus tard, le Festival Les Percéides entame un partenariat avec les Bateliers de Percé, propriétaires de l’édifice ayant jadis abrité le Centre d’art de Percé. C’est ainsi que des projections de films se sont déroulées à l’intérieur du bâtiment mythique dans le cadre de la 9e édition, en août 2017. Le Centre d’art est aussi l’hôte de l’École de cinéma d’été de Percé depuis 2018.

Depuis, le Festival Les Percéides a signé un bail avec les Bateliers, amorcé des travaux d’aménagement importants et tenu avec succès en 2019 sa 11e édition au Centre d’art de Percé. Le but de cette initiative est d’abord de redonner ses lettres de noblesse à cette institution que fut le Centre d’art et ensuite, dans un souci de continuité, de réaliser un projet structurant pour la diffusion et le développement du cinéma en Gaspésie.

ligne rouge 2.png

13 ANS DE CINÉMA D'AUTEUR EN GASPÉSIE

Crédits photo : William De Merchant - Festival Les Percéides 2019

LE COMITÉ DE FINANCEMENT /

DES ACTEURS DE LA GASPÉSIE

La campagne bénéfice 2020 du Festival Les Percéides pour la renaissance du Centre d'art de Percé est représentée par un comité de financement composé de six personnes influentes du milieu cinématographique ou de la communauté gaspésienne.

ligne rouge 3.png
Claudine Roy

Madame Claudine Roy incarne détermination, passion, dynamisme et engagement. Propriétaire de l’Auberge sous les arbres, administratrice de sociétés et impliquée dans sa collectivité, Claudine Roy initie et dirige de nombreux projets qui contribuent à dynamiser la vie économique, culturelle et touristique de la Gaspésie.

Capture d’écran 2019-10-16 à 14.39.41.pn

On lui doit le Brise-Bise ainsi que les Traversées de la Gaspésie d’automne et d’hiver, qu’elle a fondées et qu’elle dirige toujours, en veillant au retentissement de l’événement sur la scène internationale. Elle a présidé la Corporation des fêtes de Gaspé, la levée de fonds de la Fondation Cornélius-Brotherton, ainsi que celle du Festival en chanson de Petite Vallée. Madame Roy est chevalière de l’Ordre national du Québec, et membre de l’Ordre du Canada. 

Claudine Roy
Pierre Mignot

C'est avec Jean Beaudin qu'il tourne J.A. Martin photographe, présenté au Festival de Cannes en 1977. Mignot et Beaudin auront l'occasion de refaire équipe, notamment sur Cordélia en 1980, Mario en 1984 et Sans elle en 2006. En 1979, il signe la direction photo de Quintet, un film de science-fiction que Robert Altman vient tourner à Montréal. Ce sera le début d'une longue collaboration : Mignot et Altman travailleront ensemble à neuf autres reprises. Il est aussi un collaborateur fréquent de Léa Pool (Anne Trister en 1986, À Corps perdu en 1988, Le Papillon bleu en 2004) et Louis Bélanger (Route 132 en 2010, Les Mauvaises Herbes en 2016). C'est également Pierre Mignot qui signe les images de C.R.A.Z.Y., du cinéaste québécois Jean-Marc Vallée qui connaît un succès impressionnant. 

Pierre Mignot.jpg

Récipiendaire du prestigieux Prix Albert-Tessier, Pierre Mignot a commencé sa carrière de directeur de la photographie au milieu de la décennie 1960 en travaillant d'abord chez Delta Films, puis à l'Office national du film du Canada. En 2019 il a reçu le prix Iris Hommage de Québec Cinéma qui souligne l’ensemble de sa carrière.

Gaspésien d'adoption, il possède une résidence près de la ville de Gaspé.

Pierre Mignot
Marie-Josée Tommi
MJT.jpg
Marie-Josée Tommi

En 1968, elle part étudier la céramique d'art et la gravure à l'Instituto Nacional de Bellas Artes, au Mexique. Ensuite, elle poursuit des études de peinture à l’Accademia di Belle Arti di Firenze, en Italie (1972). Elle a également étudié la céramique à l'École de céramique Fantoni de Florence, en Italie, en 1972 et le dessin au Fine Art Institute à San Miguel, au Mexique, en 1978 ainsi qu'à l'atelier Bonsecours de Montréal en 1989. En 2018 elle a fait partie du jury de la 10e édition du Festival de cinéma Les Percéides.

Marie-Josée Tommi est une artiste gaspésienne née à Percé et la fille de Suzanne Guité, la célèbre artiste qui a fondé le mythique Centre d’art de Percé. Elle réside à Percé où elle crée des œuvres dans son atelier accessible au public durant la saison estivale.

Benoît Pilon_edited.jpg
Benoît Pilon

Il a été président du conseil d’administration d’Amnistie internationale Canada et l’attaché politique et de presse de la haute direction de la Conférence régionale des élus Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine. Il fut aussi l’initiateur du nouvel élan promotionnel de l’association Gaspésie Gourmande en 2004, avec la mise en place du nouveau nom, du logo et du Guide-Magazine. Il s’implique également dans le milieu en tant que bénévole et est membre de différentes associations.

Avocat et consultant en communication et relations publiques, Benoît Pilon est également propriétaire de l’Auberge Bleu sur Mer de Port-Daniel–Gascons depuis 17 ans.

Benoît Pilon assume la présidence du conseil d’administration des Percéides – Festival international de cinéma et d’art de Percé depuis 2016.

Benoît Pilon
414160_3284078869853_1209925516_o.JPG
James Henry Atkins

En plus du saumon fumé, son entreprise a développé au fil des ans une gamme de produits fumés de grande qualité. Elle est récipiendaire de nombreux prix régionaux et nationaux  dont, le  Mérite National de la restauration et de l’alimentation du Québec (2003) et le Prix Le Renaud-Cyr dans la catégorie Artisan transformateur, pour une «contribution remarquable à la gastronomie québécoise».

Monsieur Atkins a été membre d'une dizaine de conseils administration d'organismes socio-culturels et de développement économique régionaux et nationaux, en l’occurrence, administrateur au conseil d’administration des Percéides, organisme voué à la diffusion et au développement du cinéma d’auteur en Gaspésie.

James Henry Atkins a une formation en Philosophie à UQÀM. Il est cofondateur et chef d'entreprise chez  Atkins et Frères  à St-Maxime de Mont-Louis en Gaspésie de 1990 à 2013, entreprise pionnière dans le domaine des produits fins de la mer dont le saumon fumé, s'étant rapidement taillé une réputation de choix parmi les amateurs et gastronomes.
Cinéphile aux intérêts multiculturels, et amateur de cinéma d'art et  d'auteur depuis toujours. 

James Henry Atkins

Originaire de la Gaspésie, François Cormier vit et travaille à Montréal et à Percé. Suite à sa formation en urbanisme de l’Université de Montréal (1985) il fonde, en1992, Champ Libre,un diffuseur montréalais dans les domaines des arts électroniques, de la vidéo et de l’architecture dont il a assumé la direction artistique de 1992 à 2007. Il siège à titre de spécialiste au Conseil des Arts et des Lettres du Québec pour le programme de bourse aux artistes professionnels en architecture. Il a aussi siégé comme jury et spécialiste en arts médiatiques pour le programme d’Intégration des arts à l’architecture au Ministère de la Culture et des Communications du Québec. En 2008, il crée Les Percéides - Festival international de cinéma et d'art de Percé.Depuis 2017 il travaille sur le projet de renaissance du Centre d’art de Percé afin de transformer ce lieu mythique en salle de cinéma d’auteur permanente.

FRANÇOIS
CORMIER

DIRECTEUR GÉNÉRAL
ET ARTISTIQUE
LES PERCÉIDES

Biographie à venir

JOËLLE BOURGET

ADJOINTE ADMINISTRATIVE ET À
LA DIRECTION

JOËLLE
BOURGET

ADJOINTE ADMINISTRATIVE
ET À LA DIRECTION 
LES PERCÉIDES

Biographie à venir

PIERRE-ANDRÉ
VÉZINA

 DESIGNER, SCÉNOGRAPHE 
RESPONSABLE
DES AMÉNAGEMENTS
AU CENTRE D'ART DE PERCÉ
 

L'ÉQUIPE DU PROJET /

PARTICIPEZ À LA CAMPAGNE BÉNÉFICE
POUR LE CENTRE D'ART DES PERCÉIDES



 
Siege cinema.png
Cercle siège.png

Première phase d'aménagement au Centre d'art de Percé à l'été 2019
Photo : William De Merchant. Esquisse et design : Pierre-André Vézina. Photomontage : Antoine Amnotte-Dupuis

Logos Centre d'art.jpg

Pour nous joindre /  Contactez Madame Joëlle Bourget, Adjointe administrative et à la direction :
(418) 782-4379 • joelle.bourget@perceides.ca


Le projet de salle de cinéma du Centre d’art des Percéides est soutenu par les partenaires suivants :